LOADING
PREV
NEXT
http://www.gds85.fr/modules/mod_image_show_gk4/cache/phocadownload.PPAgk-is-116.jpg
http://www.gds85.fr/modules/mod_image_show_gk4/cache/boiteriesgk-is-116.jpg
http://www.gds85.fr/modules/mod_image_show_gk4/cache/stories.277213image9gk-is-116.jpg

Peste Porcine Africaine

QUAND LA  SUSPECTER ?  

Lire la suite

Boiteries

BOITERIES des BOVINS «  Prendre soin des Pieds des vaches au quotidien ! » Un nouveau site internet vient d’être créé sur les boiteries de bovins. Il vous permet d’en savoir un peu

Lire la suite

Audit sanitaire

Un service réservé aux adhérents du GDS confrontés à des problèmes sanitaires : troubles de la reproduction, cellules, diarrhée des veaux, problèmes respiratoires...

Lire la suite

SANITAIRE PRIVATIF

Saisissez votre N° élevage...

ipg

Bronchite vermineuse

Généralités

La dictyocaulose bovine ou bronchite vermineuse est due à l’infestation par Dictyocaulus viviparus, ver parasite des bronches et de la trachée. Cette maladie est communément appelée  « la toux d’été », observée chez les bovins adultes surtout dans les régions tempérées à pluviométrie élevée.

 

Cycle parasitaire

Ce ver mesure jusqu’à 8 cm de long et vit donc dans les bronches et la trachée. Les femelles vont y pondre des œufs contenant une larve, qui va éclore sur place, directement dans l’appareil respiratoire. Les larves vont remonter dans la trachée via la toux, et sont ensuite dégluties et éliminées dans les bouses. C’est donc dans l’herbe que les larves vont se développer et atteindre leur stade infectant (L3) en 5 jours dans des conditions optimales de température et d’humidité. Ces larves vont se déplacer hors des bouses avec l’aide d’un champignon (présent à la surface des bouses) qui va, sans vent, pouvoir se disperser à 3m de distance via l’éclatement d’une de ses parties, le sporange. Lorsqu’il y a du vent, la contamination de la pâture peut se faire à des distances considérables depuis les bouses infectées, voir même d’une parcelle à une autre.

Après leur ingestion avec l’herbe, les L3 vont traverser l’intestin et gagner les ganglions où elles continuent leur développement. Ensuite, par voie lymphatique et par l’artère pulmonaire, les larves sont entrainées jusqu’aux poumons puis aux bronchioles, pour finalement aller se transformer en adulte dans les grosses bronches et la trachée.

Ce cycle dure au minimum 22 jours, parfois 28 jours, et la durée de vie du parasite ne dépasse pas 2 mois.

 

Cycle parasitaire des strongles respiratoires.

Clinique

Quel que soit l’âge de l’animal atteint, les manifestations cliniques sont comparables et ne diffèrent qu’en intensité : une quinte de toux (forte et sèche au début puis de plus en plus grasse), accélération du rythme respiratoire, la tête allongée sur l’encolure et la bouche largement ouverte pour faciliter la respiration.

Lors de forte infestation, les animaux ne peuvent ni boire ni manger à cause des crises de toux, et maigrissent rapidement et peuvent mourir d’asphyxie.

La sévérité de signe varie selon l’âge du bovin, le nombre de larves infestantes ingérées, et la durée d’exposition au parasite.

En l’absence de traitement, la plupart des sujets  infestés vont guérir au bout de plusieurs semaines, mais quelques-uns pourront développer des signes plus sévères.

Les animaux de tout âge qui ont acquis une immunité vis-à-vis de D. viviparus ne présentent généralement pas de signes cliniques lors d’une réinfestation.

Il existe 3 types de dictyocaulose :

 

Précoce de printemps

De printemps tardif ou de début d’été

D’été tardif ou d’automne

Cause

Excrétion intense de porteurs latents ou survie résiduelle de larve après l’hiver

Schéma classique de recyclage (2 à 3 cycles parasitaires après mise à l’herbe)

Si conditions climatiques n’ont pas été propices (pour animaux naïfs) ou suite à exposition naturelle mais très importante touchant animaux adultes

Diagnostic

De laboratoire : mise en évidence de larves dans les bouses

Nécropsique : mise en évidence de vers dans les bronches à l’autopsie

Traitements

Lévamisole, benzimidasoles et lactones macrocycliques. Tous actifs sur les larves et les adultes.

Lévamisole : agit le plus rapidement (6h)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A cause de l’impossibilité de prévenir les cas de bronchite vermineuse, le contrôle de l’infestation par la seule gestion du pâturage n’est pas possible. Cependant, en règle générale, les animaux de groupes d’âge différents ne devraient pas être sur les mêmes parcelles. Les pâtures réservées aux veaux ne devraient pas être pâturées en début de saison par des animaux plus âgés, qui sont potentiellement porteurs de ces parasites.

Réalisation © Atelier informatique GDS85. Tous Droits réservés